Victime d’un coup de chaleur-Savoir quoi faire

La saison de l’été est sans aucun doute la saison la plus appréciée des Québécois et Québécoise. Cette période de l’année tant attendue apporte son lot de festivité et permet d’oublier les durs écarts de température ressentient durant l’hiver, la bête noire du Québec. L’été représente bel et bien le calme et la béatitude pour la majorité de la population du Québec, cependant, elle représente aussi pour plusieurs milliers de travailleurs de la construction, travail et acharnement, le tout à une chaleur parfois accablante. Les périodes de chaleur ressenties par les travailleurs peuvent parfois leur donner de gros maux de tête, des sensations d’étourdissement et des nausées. Ces signes et symptômes précédemment décris sont ceux du coup de chaleur.

Signes et symptômes du coup de chaleur

Voici les signes avant-coureurs pouvant vous permettre de reconnaître le coup de chaleur chez une personne en détresse:

  • Peau Chaude et sèche
  • Visage rouge
  • Tension basse
  • Coeur qui bat vite
  • Étourdissements, vertiges
  • Confusion
  • Crampes musculaires
  • Nausées

Premiers soins à appliquer

1-Reconnaître les signes et symptômes.

2-Appelez le 9-1-1 immédiatement ou composer le numéro d’urgence de votre région.

3-Si possible, déplacez la personne en détresse pour la placer dans un environnement frais. Tout air de repos pourvu d’un système d’air climatisé pourrait être suffisant.

  • Sinon, essayez de cacher la personne du soleil à l’aide d’un parasol ou bien d’une couverture en attendant les secours d’urgence.

4-Enlevez les couches de vêtements que vous jugez nécessaires.

5-Refroidissez tranquillement en épongant tout le corps de la personne avec de l’eau froide. (*Il est déconseillé de plonger la victime dans un bain d’eau glacé.)

6-Donnez quelques gorgées d’eau à la personne si elle est capable de les prendre.

7-Surveillez constamment son état (Toutes les 2 minutes)

8-À l’arrivée des ambulanciers, expliquez tout ce dont vous avez été témoin (état de la victime à votre arrivée, etc.) ainsi que les premiers soins que vous avez dû administré à la victime.

PS: Si la personnene ne respire pas ou bien que vous jugez que la personne en détresse a besoin de manoeuvres de réanimation cardio-respiratoire (RCR), n’hésitez pas d’appliquer la RCR au plus vite pour augmenter les chances de survie de celle-ci.

Pour les personnes intéressées à suivre un cours de RCR incluant un volet approfondi sur les premiers soins(coup de chaleur, convulsions, fractures, pansements, etc.), Educasoins et son équipe de formateur, vous invite à suivre la formation de secourisme d’urgence et RCR qui est offerte à toutes les semaines dans la région de Montréal et Laval.

Lire aussi

By |2018-02-09T14:22:40+00:003 septembre 2013|Categories: Catégorie|0 commentaire